mardi 25 novembre 2014

Etude de bosse en mode majeur.

Aujourd'hui je décide de cibler mon entraînement sur l'enchaînement de bosses assez longues (pour la région) afin de retrouver un coup de pédale efficace et faire travailler la fréquence cardiaque au seuil.
Je n'ai toujours pas fait de test cardiaque pour évaluer mes "zones cibles" mais je sais que la formule 220 - l'âge (51 ans) ne me convient pas. Depuis que j'ai un cardio, début septembre, je m'aperçois que je suis trop souvent en anaérobie en utilisant cette formule qui me donne des pulsations maximum à 169.
En regardant l'historique de mes sorties sur Garmin connect, je m'aperçois que la moyenne de mes pulsations maximum est de 177. C'est donc plus juste que 169. C'est ce nombre que je vais retenir.
Donc je commence par le classique Saint Quentin (3km à 5%) sur un rythme moyen, la côte de Jussy (1,6km à 8%) en forçant un peu dans la deuxième partie de l'ascension, et je fait la fin de la côte de Rozerieulle. Arrivé au sommet je retourne sur mes pas et descend sur Chatel Saint Germain, là je grimpe le col de Lessy (1,7km à 4%), ensuite la côte de Saulny (2,1km à 7%) en forçant un peu. La côte de Fèves (3,2km à 5%) qui est dure car irrégulière, avec des replats, et des passage à 13%. Je finis par la départementale Saulny, Villers, Plesnois, Norroy, pour refaire le final de la côte de Fèves.
les sensations sont bonnes, et j'aurais fait une bonne sortie au seuil, sans quasiment passer au delà des 171 pulsations qui représente pour moi la zone anaérobie. Au total 76 km avec 1341 mètres de dénivelé à 25 km/h de moyenne, j'ai la sentiment d'avoir bien fait travailler le palpitant.

2 commentaires:

  1. Les tests d'effort c'est bien, mais pour l'entraînement ce n'est pas très utile dans le fond.

    Au final, ça te donne des valeurs qui ne reflètent que ta condition au moment du test. Le but de l'entraînement étant de déplacer tes zones d'effort, les données du test d'effort deviennent inutiles après quelques semaines.

    RépondreSupprimer